Interview CAMILLERI Nathan (EGIE) – Equipe de France Junior GAM

Nathan CAMILLERI, Etoile Gymnique Istres Entressen, a participé avec l’Equipe de France Junior Masculine au tournoi international de Budapest (HUN) les 22 et 23 mai. Il a gentiment répondu à nos questions (merci à son entraîneur William LOMBARD qui a transmis l’interview et les photos).

CD13 : Comment as-tu vécu cette période d’arrêt des compétitions ? As-tu pu t’entraîner normalement avec ton statut de gymnaste listé ?

Nathan CAMILLERI : J’ai relativement bien vécu cette période d’arrêt des compétitions, cela m’a permis de faire une « petite pause ». Cela n’a pas changé beaucoup pour moi étant donné que j’étais déjà qualifié pour les championnats de France Elite car nous avons quand même eu la possibilité de faire les revues nationales d’effectif en décembre 2020. Par contre, j’étais quand même déçu de ne pas pouvoir faire ma première compétition avec l’équipe d’Istres en DN1, cela aurait été pour moi ma première compétition en équipe dans la cour des grands ! Ce n’est que partie remise pour l’an prochain.

Depuis la fin du premier confinement, j’ai pu continuer à m’entraîner avec mon statut de gymnaste listé. J’ai donc continué à m’entraîner normalement, cela était particulier car nous étions très peu nombreux dans la salle, il y a eu du positif car j’ai pu progresser avec un entraineur pour 2 ou 3 gymnastes mais d’un autre côté, l’ambiance et le groupe m’a beaucoup manqué.

CD13 : Comment s’est passé le test de sélection pour le tournoi international de Budapest et comment as-tu appris ta sélection ?

Nathan CAMILLERI : Le test de sélection pour le tournoi de Budapest s’est déroulé en visio chacun dans nos gymnases respectifs, c’était un peu particulier et surtout une première pour moi. Je peux dire quand même que j’ai apprécié car j’étais un peu moins stressé et cela est super de pouvoir « matcher à la maison ». J’ai fait quelques erreurs et à l’issue de ce test, j’ai appris que j’étais remplaçant pour le tournoi de Budapest.

J’ai continué ma préparation comme tous les gymnastes et à ma grande surprise, j’ai appris ma sélection une semaine avant le tournoi, lors d’un entrainement. J’étais heureux mais tout de même un peu triste pour mon collègue qui s’est blessé et qui n’a pas pu participer à ce tournoi.

CD13 : Comment as-tu abordé le tournoi, et que penses-tu de ton match ?

Nathan CAMILLERI : J’ai abordé le tournoi avec beaucoup de stress, j’étais impressionné. On peut dire que mon match n’a pas été parfait loin de là, j’ai fait des chutes … mais j’ai tout de même réussi à participer à une finale aux anneaux où je me suis classé 5ème, le niveau était très relevé. L’ambiance compétition internationale m’a plu, j’ai eu une très bonne relation avec le staff technique et une très bonne entente avec les gymnastes.

CD13 : Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine et les futures ?

Nathan CAMILLERI : Mes ambitions pour la saison prochaine et les futures seraient d’arriver à faire un podium lors des Championnats de France Elite, de continuer mes sélections avec l’Equipe de France et de participer aux Championnats d’Europe Junior. Mais aussi d’apporter mon aide à l’équipe DN1 de mon club afin de pouvoir se maintenir à ce niveau.

CD13 : Comment combines-tu études et sport de haut-niveau ? Quel est ton emploi du temps type ?

Nathan CAMILLERI : Depuis mon entrée au collège, j’ai intégré une classe à horaires aménagés au collège Alain Savary à Istres où la combinaison études/sport était facilitée (fin des cours à 15h40, étude surveillée entre 12H30 et 13H30 pour pouvoir faire nos devoirs).

Cette année, je suis rentré en 2de au lycée Arthur Rimbaud à Istres où le rythme a été rapidement plus soutenu. Mais cette année a été très particulière par rapport à la situation sanitaire car dès le mois de novembre, j’allais au lycée par demi-groupe un jour sur deux : une semaine j’avais cours lundi, mercredi, vendredi et l’autre semaine, j’avais cours mardi, jeudi.

Habituellement, je me lève relativement tôt car habitant à Marignane, mes parents me déposent au bus à Martigues pour arriver à 8h en cours. Je finis les cours à 16h et j’enchaîne avec l’entrainement jusqu’à 19h-19h30. De retour chez moi, pas avant 20H15, je dois ensuite manger, me laver et faire mes devoirs et revoir mes cours.  Je peux donc dire que le rythme est intense !

Vous comprenez donc que cette année m’a permis de faire une petite parenthèse dans ce rythme effréné et de pouvoir prendre un peu de temps pour moi les jours où je n’allais pas en cours.

CD13 : Quels conseils pourraient-tu donner aux jeunes gymnastes qui ambitionnent d’accéder au haut-niveau ?

Nathan CAMILLERI : Les conseils que je pourrais donner aux jeunes gymnastes seraient d’être persévérant malgré les difficultés rencontrées, de créer une relation de confiance avec l’entraineur et de travailler dur tout en prenant du plaisir à faire de la gym car pour moi, le plus important pour ne pas perdre l’envie, c’est la passion et le plaisir que j’ai à faire ce sport.